Accueil
              
         

Le temps
par Recreation


il a de ces façons qu'on ne peut oublier il passe de par le col étroit d'un sablier Sur le cadran solaire il est droit comme un I et passe comme une ombre sans jamais faire de bruit tantôt il s'écoule comme se vide la clepsydre dont chaque goutte qui meurt renaît ainsi qu'une hydre tantôt il descend tel un fleuve impassible en faisant des méandres pour rejoindre sa cible il régente il ordonne il nous est familier bien qu'il q'adresse à tous il nous est singulier il commande à nos fêtes sur le calendrier Mais nul n'à s'en faire c'est un type régulier inutile de lutter ou de le supplier  on sait que tôt ou tard il nous fera plier le temps pour exister à besoin d'une horloge  animal sanguinaire ignoble carnassier tel un ogre insatiable de métal et d'acier il nous épie tel un concierge dans sa loge Mais c'est au cœur de l'homme qu'il trouve vrai son logis dont la vie se consume comme brûle une bougie il réclame qu'il le loue le cherche qu'il l'interroge qu'il l'emporte sur lui que partout il le montre le temps vit dans la crainte qu'un jour il le limoge et tant on crie au loup qu'à la fin il se montre Alain



Poème posté le 18/02/20 par Recreation


 Poète
Recreation



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.