Accueil
              
         

Vladimir
par Philippeb


Petit géant de Pâques aux lèvres vermeilles Je pèse quatre mille huit cents grammes d'amour Vladimir est mon prénom très doux pour toujours Et mes parents pleins de tendresse s'émerveillent Encore endormi et peu pressé qu'on m'éveille Ce matin où les cloches joyeuses accourent Je tardais à venir petit loup sans atours Quand me délivra le bon docteur sans pareil Encor fallait-il qu'on me trouvât le plus beau Aussi me baigna-t-on dans une onde très douce Avant que de m'offrir à papa ce héros... Et depuis quand brille la lune toute rousse Les yeux mi-clos j'écoute le vent du dehors Mon cœur contre maman si chaude et je m'endors.

Sonnet composé quelques jours après la naissance de mon fils un jour de Pâques, il y a quelques années...

Poème posté le 22/03/20 par Philippeb


 Poète
Philippeb



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.