Accueil

Télé-muguet
par Patrick


Le « petit écran » de mes dix ans, Captivant, séduisant, envoûtant Mais laid, laid, laid Gros, rondouillard, Noir et blanc, avec sa mire Et sa chaîne, A laissé place à la platitude De tout, pour la multitude, Servant de la daube sauce à la fraise Entre deux plats de fadaises Géant plat, plat mobile, Plat creux, oui ! "Qui qu’en veut ? Y a des promos au rayon bobos..." "OUIIIIIIIIII" ! On en jouit.... De la bêtise à gogos pour les gogos Des substances toxiques à longueur de chaîne Qui s’enchaînent et t’enchaînent Dans le pourri de la masse-média. Parfois, Peut-être, Une rose, Une fleur, un brin de muguet... Je ne sais pas trop, Je ne regarde, Je n’ai pas, Plus, Depuis longtemps. Parfois chez des gens, Je vois, Non, je regarde Et ce que je vois Me saoule et m’enivre, M’enferme sur moi-même. Les autres disparaissent Le monde disparaît, Celle que j’aime, même, disparaît… La télévasion… tu parles La téléprison, oui La télé, j’abhorre !

Il y a
muguet (toxique),
et ...
muguet (buccal, vaginal) !
Pourtant la plante est si belle et fleure si bon !


Poème posté le 01/05/20 par Patrick



.