Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / TOLERANCE / Aux académiciens

              
Thème du mois / Tous les thèmes / TOLERANCE / Aux académiciens

         
Thème du mois / Tous les thèmes / TOLERANCE / Aux académiciens

Aux académiciens
par Coroner


Un peu de Baudelaire le soir avant l’étreinte Et qu’importe le ton ; je lis puis je fleuri ! Zélateurs de virgules, comprenez, sans contrainte L’aphrodisiaque se répand mieux dans l’esprit. Au café du matin : Le Verger du Roi Louis ! Et qu’importe si mon décodage est miteux ! Fadas des césures, comprenez, inouïs Sont pour mes oreilles les luths un peu boiteux. Entre deux rêveries : Stymphale !... Ou Vers Dorés. Et qu’importe votre syntaxe élaborée. Pointeurs d’hémistiches, comprenez, ma révolte A sonnet : rythme haché et hiatus désinvolte ! Dites-moi ! Ne jamais comprendre les Poèmes. J’ai retenu tout de même quelques phonèmes : Les timbales et les cymbales se trimbalent ! Analysez-vous ? le sens longitudinal !



Poème posté le 14/05/20 par Coroner


 Poète
Coroner



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.