Accueil

La télévision
par Aumielremarjo


Je m’en souviens tu sais ! Du jour où tu es entré dans la salle à manger. Nous t’avions mise entre la cheminée et l’escalier, Puis six chaises furent placés à deux mètres de toi, Mon père a appuyé sur le bouton… La magie a commencé, Ton écran noir est devenue lumineux, puis un film muet est apparu, qui commençait par une voiture qui se renverse, nous éclations de rire… C’était l’histoire sans parole… Après nous avions Lauen et Hardy, Bonaza, Rouletabille, le petit théâtre, âge tendre et tête de bois, la piste aux étoiles, ex ex. C’était le bon temps. Depuis un siècle même un milliaire, la télé est toujours présente… Mais quel désastre elle nous offre ! Elle angoisse, nous offre que de la violence, des non informations, des émissions stupides, nous coûte chère, « 150 euro pour de la merde » Oui la télévision est un objet négatif, mais si important pour combler le vide et permettre aux personnes âgées de pouvoir moins s’ennuyer.



Poème posté le 15/05/20 par Aumielremarjo


 Poète
Aumielremarjo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.