Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / AVEUGLE / Perfusé à l'image

Thème du mois / Tous les thèmes / AVEUGLE / Perfusé à l'image

Thème du mois / Tous les thèmes / AVEUGLE / Perfusé à l'image

Perfusé à l'image
par Tomdubor


Enfonce tes globes oculaires dans la boite à sardine  Zappe ! Zappe ! Flétris ta critique dans le carde à non-sens  Affaisse l'échine ! Fais pendre tes bras  C'est l'heure d'oubli d'un vomi de pixels Zappe ! Zappe ! Les fleurs n'existent plus Seul compte le ramage des sourires consensuels Apparats et apprêts te vantent la beauté creuse Tu es à elle, drogue de l'ennui et du cœur désœuvré Elle ne jugera pas ta cendre-monologue Dors ! Dors ! Les oreilles entrouvertes Abêties de voyelles au flot hypnotisant Tu n'apprendras rien en cette aire Dans cet isolement de l'espace et du temps Mais c'est ce que tu cherches, sans bien savoir pourquoi D'un geste machinal, tu as ouvert le miasme Et te voilà sans vie, couvert de poussière Assailli d'apaisement au coupable coton Tu te complais au prisme général Taillé pour la moyenne, dans le meilleur des cas Poncé pour des ensembles aux soucis consommables Dors ! Dors ! Sans conscience de la mort L'éternité factice te tend sa couverture Demain sera semblable à ton mol aujourd'hui La discrète assurance fait tomber tes cheveux Comme des brins de jeunesse perdus sur l'autoroute Et les tacos hagards des bouches télévisuelles Emportent ton esprit fripant sur le béton Un jour, tu arriveras, tu arriveras À l'âge tourmenté, au souvenir blessant Qui impose à nos sens le gâchis d'un feu déchu



Poème posté le 31/05/20 par Tomdubor



.