Accueil

Traces
par Lau


Etrange rose, la red velvet Gît sur le marbre si sec et lisse Son doux pétale mouillé s’y glisse Je me souviens : la bise dévêt Ton épaule nue et ma joue ose La caresser, douce et rare rose Fuyant l’instant, triste à ton chevet Quand déjà seul, voir ton âme lasse M’anéantit, me quitte et me glace Prends dans ma main, la fleur et m’en vais Serre la tige et trace la herse Un sillon veuf que l’épine perce



Poème posté le 28/06/20 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.