Accueil
              
         

Perdition
par Hoho


La note de musique a tonné froidement, Ma fée des blancs minuits, ce soir toque à mes portes, Mon esprit agité en rêve goulûment. La Beauté est partout, je ne vois que cloportes. Et pourtant je la veux, la désire ardemment. Frêle, fine, fugace, elle seule m’importe, Je revois attristé son sourire qui ment Et cette douce voix qui aux songes m’emporte. Douce comme les nuits, belle et pourtant si froide Je la vois sur la brune, elle, et son frais souris ; Les perles de ses yeux sont des perles de jade Son regard vous pénètre ainsi qu’un bistouri. Une habile escrimeuse effaçant toute trace Mes bras ont enlacé un fantôme de glace.



Poème posté le 02/08/20 par Hoho



.