Accueil

Mélancolie
par Mahea


Le nez collé à l'humeur cérébrale, j'écoute et j'attends, et je n'attends plus rien ! Pour ça, pour rien, quand ça fait mal... Tu vois, je vais comme on va écouter le chant des pluies Sans laisser un regard aux promesses de l'horizon Juste un temps, sans vouloir, impartial, Suivre nos traces en silence Soupirer de l'intime A toutes ces choses dites foulées au pied Au blême des vieilles lunes inutiles à l'oeil Je rêve d'un instant très loin la tête dans les mains, à desserrer l'étau de la nuit pourtant venue pour ça, pour rien, quand ça fait mal...

2011

Poème posté le 05/08/20 par Mahea


 Poète
Mahea



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.