Accueil
Poésie libre / Les Gens de Faërie
Poésie libre / Les Gens de Faërie
Poésie libre / Les Gens de Faërie

Les Gens de Faërie
par Charlyre

Highslide JS
par Claude


Les Gens de Faërie que nous rêvions vêtus de lierre, peuplaient les chênes, les jonquilles, d’ardents buissons, des aubépines. Elfes des bois sacrés, mutins, Lutins, lucioles et farandoles, Belles lurettes, Songe fait d’or, Myrtilles en liesse sous l’Arbre-fée. Les demoiselles des lisières franches pucelles ou bien marraines, dansaient, chantaient près des rivières. Les Gens de Faërie que nous pensions petits, poilus, hantaient les eaux et les forêts, les giroflées, les coquelicots, le nid du geai et les roseaux. Enfants des brumes accrochées aux lochs, aux ruisseaux sautilleurs, ils coassaient avec Rainette - cachés dans les herbes à rosée - de choses cocasses, de coccinelles, de renoncules calembredaines. Les Gens de Faërie que nous ne disions jamais voir, volaient à dos de papillon, de libellule ou de licorne, dormaient au cœur des nénuphars. On les imaginait sauvages, coiffés de joncs, de fleurs tressés, de scirpes et de fanes de blé. Esprits fantasques aux airs espiègles Génies des sources, satyres à cornes Lilliputiens hallucinés. Les Gens de Faërie que nous contaient bardes et cigales, sous les cieux rouges des feux du soir, aimaient le miel d’acacia, les baies acides, le fruit du frêne, croquaient des pommes les pépins. Leurs sacotins remplis de graines, ils musardaient parmi les champs, la pipe au bec, la fleur aux dents. Ils fréquentaient les hippanthropes et tous les loups sélénologues. Les Gens de Faërie que dessinait le pinceau triste d’un peintre « trop-mantique », avaient des fleuves pour cheveux, de belles mines, des yeux noisette, des peaux de lait et des rousseurs coquines au creux du cou. On les croisait près des marais, à l’orée pâle des futaies, au puits d’amour, au lit de mousse, sous les rameaux enchevêtrés. Les Gens de Faërie que nous croyions perdus, de l’autre côté du temps, sèment parfois miettes et faines sur les tortilles des jardins, au carrefour des chemins.



Poème posté le 20/03/10


 Poète
Charlyre



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Claude



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.