Accueil

Le souvenir
par Colline

Highslide JS
par Louis

au matin en bas de Vence


La lumière du matin et le calme de l'heure En un septembre adouci, emportent mes rêves. Le souvenir roule, aux années égarées Les cheveux blonds effleurent l'insouciance.  La lumière du matin et le calme de l'heure M'inondent de joie, sans aucun écho. En mon âme, endolorie, flotte le raisonnable En tendres murmures éveillés. La lumière du matin et le calme de l'heure Épousent, le lointain incorrigible. Lointain sourd, comme un fado Que la plume offerte me prête. La lumière du matin et le calme de l'heure Sur l'azur, frissonnent dans le vent. Hier silencieux se trouble au jardin de l'aurore, Dans un parfum de jupon en dentelle.



Poème posté le 01/09/20 par Colline


 Poète
Colline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.