Accueil
              
         

Sur la plage
par Salus


L'eau de toute la mer Lui balayait les cuisses Et le fort flux amer, En quelques rouleaux cuistres, La bascula le cul Loin par dessus la tête, Et - j'ai fait le calcul - J'en vis chaque gambette, Jusqu'en décompter deux, A l'écume furieuse, Battant ! Les beaux bras, eux, Entouraient, mystérieuse, Sa gorge où fulgura, Du sel, un téton mauve (Qui nourrit l'agora Des fantômes d’alcôve...) Et comme elle roulait Dans ces langues géantes Dont le poids s'écroulait Sur les chairs alléchantes, Je la courus sauver ! ...Mais me bouda la belle Qui semblait réprouver Ma main, sous son aisselle... Toutes, noyez-les donc, Vagues de l'Atlantique ! D'ondine marine, onc N’eut droit au corps arctique !



Poème posté le 08/10/20 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.