Accueil

Paris-nuit
par Hoho


Etrange capitale où la pluie pleut diaphane Au milieu des viaducs que la lumière fêle, Sidérante cité où ma vitre se fane Et distord par effet la grande œuvre d’Eiffel. Hauteur, trône de fer de l’immense hexagone, Centre de la nation détenteur de merveille, Souveraine imposante aux couleurs de groseille ; La vermeille Vegas se veut ton épigone. Neige exceptionnelle embrasée des saphirs, Verse ton écarlate au cuivre dominant, Tombez flocons, tombez sur la lame diamant ; Perlez photons, perlez dans l’antre des zéphyrs. La brume londonienne apporte un souffle triste, On voit se déplacer des régiments de moufles ; Les nombreux becs de gaz illuminent la piste, Admirez la beauté que le brouillard camoufle.



Poème posté le 16/10/20 par Hoho



.