Accueil
Poésie libre / Jina Mahsa Amini
              
Poésie libre / Jina Mahsa Amini
         
Poésie libre / Jina Mahsa Amini

Signaler un contenu inaproprié.

Jina Mahsa Amini
par Libeyre


Dans le brouillard gris de l’aube flotte l’esprit de Jina comme des lambeaux de robe pleurant son assassinat. Le brouillard s’accroche aux branches maigres de l’arbre de fer. Jina dans sa brume blanche étire son deuil amer. Pour des cheveux qui dépassent d’un voile noir mal porté des Gardiens au cœur de glace ont commis l’atrocité. Et depuis quarante jours l’esprit de Jina s’égare dans le souvenir trop lourd du corps dont il se sépare. Que fera-t-il de ses rêves de jeune femme au cœur vif maintenant que son corps crève au cimetière sous les ifs ? *** Mais quand la ville s’enflamme et que gronde le courroux Jina diffuse son âme dans le peuple au cœur de loup. L’esprit de Jina éclate dans les cris manifestants et veut que son peuple abatte le régime du tyran. Il est percé par les balles homicides des Gardiens. Il étouffe avec les râles des prisonniers dans leurs liens. Il gémit sous les tortures des femmes dans les prisons mais dans la nuit il murmure le courage et la raison. *** Lorsque s’apaise la nuit Jina, dans sa brume grise, vers la montagne s’enfuit pour se bercer dans la brise. Elle épouse le grelot de la rivière sauvage, lave son chagrin dans l’eau et cherche en vain son image. Puis elle erre dans Saqqez, la ville de sa naissance, cherchant l’amoureux qui baise le souvenir d’une danse. Alors revient la chanson que tous chantent : « Barayé ! » pour que filles et garçons n’aient plus peur de s’embrasser, pour la pureté de l’air et pour la fraternité, pour que le pauvre soit fier, pour « femme, vie, liberté ! »



Poème posté le 03/04/23 par Libeyre


 Poète
Libeyre



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.