Accueil

Camerone
par Chrishautrhin


Ils sont soixante-cinq En chemin pour Puebla. Ils marchent, ils trinquent, Ils protègent un convoi Et refont le monde Quand soudain c’est la nuit ; Au loin, c’est la ronde De deux mille ennemis. Dans une hacienda Toute proche, ils s’enterrent ; Et la masse s’écrasa Sur ce beau cimetière ; Et toi, capitaine, Tu suivis ton serment : Debout ! Dégaine ! Et la mort au tournant ! Le combat fait rage, Mais personne ne fuit ; La pluie se propage Et déverse la nuit. Prend les hommes un à un, Et referme leurs yeux ! Deux mille mexicains Contre quarante-deux ! Et puis, rayant le ciel, Les abeilles de plomb, Pareilles aux hirondelles, Mangent leur moisson ; Ils furent vingt-deux Face à presque deux mille, Et l’on se souvient d’eux Tel vingt-deux Achille, Quand la vague recouvre Le morbide volcan, Que la gloire s’ouvre Sur les cinq survivants !



Poème posté le 04/11/20 par Chrishautrhin


 Poète
Chrishautrhin



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.