Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Trente-deux ans plus tard

Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Trente-deux ans plus tard

Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Trente-deux ans plus tard

Trente-deux ans plus tard
par Fregat


Dans les coursives de mon âme, La galerie des feues passions, Il reste de vous une flamme, De votre pas une allusion. Au pâle musée des trophées De mon jeune âge moribond Ondoient intact le modelé De vos superbes cheveux blonds, De cette lèvre au doux contour Que je goûtai un soir d’été Dans la tendre langueur d’amour Qu’offrait la plage désertée. Votre corps fin d’adolescente Comme une lame vint s’ouvrir, Je crus dans sa candeur tranchante Soudain de plaisir défaillir… J’avais vingt ans et quelques mois, Qui pourrait m’en faire le blâme, Vous en aviez seize je crois, Mais possédiez tout d’une femme. Jurées sur nos fronts enfantins, Nous promîmes de folles choses, Nous inventant notre destin Comme seuls les jouvenceaux l’osent. Allongé sur ce même sable, Quelques trente-deux après, Sous un pareil ciel mémorable, Je revisite ce passé, Et dans son vitrail ciselé, En une pointe de tristesse, Il pense à vous ma bien aimée, Le vieux serment de ma jeunesse.



Poème posté le 14/11/20 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.