Accueil

Linceul
par Marcek


Il est venu le grand froid de la mort Je n’ai osé y croire J’ai embrassé ton visage adoré Tes mains croisées pour le dernier repos La chambre était si petite Elle s’est réchauffée du brasier des prières Nous n’aurions pas dû être aussi nombreux Mais chacun voulait apporter son hommage . Il a fallu fermer le cercueil Avant l’arrivée de tes enfants Moments atroces à tordre le cœur Cris et pleurs. À Noël, cette année là La neige est tombée sur nous tous Comme un linceul.

1er octobre 2010
Sartène Corse du sud


Poème posté le 02/12/20 par Marcek


 Poète
Marcek



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.