Accueil
              
         

Mutisme
par Lau


Dans ces larmes jamais pleurées, Pudique, tu bâtis la mer Des tristesses inconsolées Où ton corps, seul, aime à baigner. La vie et ta force gréées Aux mâts, de prudence et de fer, Sous le vent, pirogues ailées, Aident ton coeur, seul, à saigner. Le sel, au sang, se mêle et laisse A la lèvre un air neuf mais, lasse, Tu ne peux même plus pleurer, Ainsi t’inventes-tu la messe, Perdue au fond de cette nasse, Enfin, cesses de respirer.



Poème posté le 30/12/20 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.