Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / CINEMA / A travers… l’ Homme cinéma

              
Thème du mois / Tous les thèmes / CINEMA / A travers… l’ Homme cinéma

         
Thème du mois / Tous les thèmes / CINEMA / A travers… l’ Homme cinéma

A travers… l’ Homme cinéma
par Attention


Et la brise de mes paroles me fait du bien Du bien poussière et du vent… Elles sont vivaces comme fanfaronnes et tiens Serait-il étonnant ? C’était la brise de mes paroles, ce tsunami multicolore Levé dans le rayon passant ?! Pourquoi serait-il étonnant, Dans vos bivouacs où on s’endort Quand, (oui, bien sur, of course, c’est ça) Les grands « covidologues » s’explorent Après la série cinéma… Il n’y a point de brise, le silence d’or… Le Monde dort Et tous les rêves à même le sol Qui bougent encor un peu ou pas Brisés, dans un sol bémol Et la brise de mes paroles Du bien poussière et du vent… Tous endormis et plus personne N’entends la brise de mes paroles ?! Un chien, un chat ici ronronne En gardant bien sa casserole… Et cette tornade, sortie de moi… !? Par la caisson de basses, pas de bol De sous le canapé du roi (O, quand je lève le son, j’adore Ce Verbe qui vibre dans la Joie Faisant trembler les murs sonores Et même la Terre entière, parfois…) Chaque mot, pressant, comme j’adore D’une résonance multicolore Le son brisé en milles éclats Et la brise de mes paroles me fait du bien Du bien poussière et du vent… Quand, Les soixante millions s’endorment (Combien restent Eveillés encor ?) Les rêves « covidisés » éclorent… Malgré le bruit de ces Paroles Murmurées en sol bémol Après… la soirée cinéma Les rêves « covidisés » éclorent Bercés par le Grand Tralala…



Poème posté le 28/01/21 par Attention


 Poète
Attention



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.