Accueil
              
         

Objectif câlin
par Ombrefeuille


Sans bouger je te regarde, Puis je te fais un clin d'œil : Je n'ai pas l'humeur bavarde. Lors, un deuxième clin d'œil Amène un tendre sourire Sur ton visage attentif. Qui sait ce que je t'inspire Et ce que l'instant furtif Nous réserve, nous prépare ? Je ferme à demi les yeux … C'est étrange, c'est bizarre, Je me sens de mieux en mieux. Je m'étire et bâille d'aise, Je te présente mon dos Où court un frisson de braise, Et je m'allonge, au repos. Sur ce côté-ci je roule, Puis là, sur l'autre côté. Tout contre toi je me coule, Mon ventre chaud exposé * Prêt à goûter la caresse. Tu as avancé la main, Et déjà monte l'ivresse D'un suave et long câlin. De tes doigts le doux murmure S'est couché dans l'épaisseur De ma féline fourrure : Je ronronne de bonheur …

* Une attitude très rare chez les chats,
mais certains l'adoptent parfois,
comme l'un des deux miens ;)


D'autres poèmes à lire sur mon site perso
Accès direct via ma CV


Poème posté le 04/02/21 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.