Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / COQ / Du Coq, de la langue et de la Gaule

Thème du mois / Tous les thèmes / COQ / Du Coq, de la langue et de la Gaule

Thème du mois / Tous les thèmes / COQ / Du Coq, de la langue et de la Gaule

Du Coq, de la langue et de la Gaule
par Angieriquedm8

Highslide JS
par Catriane

peinture personnelle


Affligez-vous d’un futur sans livres, ni feuilles, ni poésies ! Vous, à la langue si bien pendues à vos touches pipelettes Qui jouez frénétiquement des raccourcis, des Émojis Sur vos I-Phone, sur vos ordis, sur vos tablettes Qu’est-il alors advenu, de la langue si fine et sublime De Molière et de notre belle république ? Quand jeunes ou vieux massacrent à notre ouïe les rimes Tuent les merveilles de la syntaxe et de la rhétorique Pourtant, regardez-vous Mesdames ! Poulettes, à la langues si bien pendues en viles armes Vous, qui n’avez pas votre pareille, pour caqueter Sur les potins d’acteurs de Séries, Netflix ou de Télé réalité Vous, qui philosophez sur Voici, Gala ou Ici Paris Méritez d’or la médaille, pour disserter sur des souliers Sur la recette d’un soufflé, d’une Star d’Insta et de sa vie De leurs Sextapes, dans vos salons, attablées devant un thé Mon esprit rhétorique sursaute, s’en amuse et je m’effraie De tant d’insanités, d’inculture avérée, ô mon âme affligée ! Quand lassée, je tombe le masque de la blonde écervelée Que je me rebelle et me hasarde, à vous parler comme je sais Éberluées, vous me souriez, puis vous mettez à glousser En vous gaussant trop fort, dans votre poulailler Des mots que j’ai crachés, tout droit sortis de mon Littré La langue de notre belle république, l’auriez-vous oubliée ? Pourtant regardez-vous Messieurs les Coqs, si bien vêtus ! De cette langue si bien musclée, si bien pendue Dont nous n’avons plus aujourd’hui l’apanage Telles les domestiques tâches, un plus équitable partage Vous, qui, de la langue, de la Gaule, pratiquez fort et haut Celle de bois, de Pinocchio, bien mieux que celle de Cyrano Excellez dans sa pratique, en d’autres jeux, et explorez Les monts et les merveilles d’un autre Lit que le Littré Mieux que les mots creux qui babillent sans fond ni forme Sa maîtrise habile en société, s’avère une bien utile norme Qu’est-il alors advenu, de la langue si fine et sublime De Molière et de notre belle république ?

Amis poètes, cette légère diatribe est juste pour rire et ne vous concerne en rien, vous qui surfez si bien sur la crête des mots.
À mes 3 enfants, donc…
À tous les autres... A mes copines moqueuses, aussi… oui, oui, les filles, vous vous reconnaitrez ! LOL.


Poème posté le 19/02/21 par Angieriquedm8


 Poète
Angieriquedm8



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Catriane



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.