Accueil
              
         

Arène
par Machajol


Le taureau dans l'arène L'oeil de feu, noir ébène Fulmine, court, trépigne Immobile, il est digne Quand le toréador Dans ce si beau décor En habit de lumière Muleta, cape fière Va piquer, banderille Sur son flanc, la faucille Saignera la plaie vive Luttant, l'animal ivre Entendra en délire Le public qui l'acclame Et pourtant veut son âme L'estocade finale A terre, l'animal Chancelant, ruisselant Toréro triomphant



Poème posté le 08/03/21 par Machajol


 Poète
Machajol



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.