Accueil
              
         

Labyrinthe
par Chrysalide


L'enfer est un Labyrinthe. Les rayons du soleil m'ont guidé jusqu'à la sortie. Je lui ai dit merci avec un sourire forcé. Je suis enfin libre. Sauf que mon cœur brûle de douleur. Comment éteindre ce feu. Pour profiter du Paradis. Pensant les flammes prisonnières, à ma sortie. Le diable en moi est coriace. Traversée de nouveau le labyrinthe, il n'en est pas question ! Ce fût une douloureuse expérience ! Qui est toujours présente. La douleur est persistante.



Poème posté le 24/03/21 par Chrysalide



.