Accueil

L'envolée
par Epervier


Voile ombragé, une silhouette polissonne. Un contour minois, gentille canaille. Des bras parcheminés, l’invitation suave. Lèvres appétissantes, la dégustation parfaite. Une poitrinière cachant subtilement le désir. Jeu de poker où les mains articulées Dessinent un parcours charmant, charmé. De la volupté à l’approche admirable. Chair parfumée, une peau duvetée. L’élan vertigineux, l’inexplicable entrain. Discerner l’olfactif, satisfaction assurée. Douce complainte, des bras enlacés. Le réverbère camouflant des gigues amusantes. Le stimulant espéré, un rêve encensé. L’adonis teinté d’une beauté amoureuse. Sur le canapé, une déesse dans l’attente succulente. Une articulation exprimée, des hanches activées. Le rappel demandé, l’eucharistie mutuelle. Libertinage merveilleux, anatomie époustouflée. Une gloire parfumée, l’alcôve endiablée. L’ossature incroyable, un cœur enflammé. Qu’importe l’alexandrin, quelques mots suffisent… Plutôt des gestes, l’accord d’un archet. Crécher en silence, sourire secret.

Un corps que l'on désire...<br />
Le charmer, le caresser,l'apprécier.


Poème posté le 23/12/07


 Poète
Epervier



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.