Accueil
              
         

L'absence
par Jeannine B


L’absence m’accompagne souvent Lorsque la nuit me frôle par son souffle puissant La mort est un désert tout au fond des abysses Rien ne peut empêcher le manque de s’installer. L’absence est aussi froide qu’un hiver continu Au fin fond de mon âme qui rôde quelquefois Dans ces couloirs glacés aux rêves effrayants Je voudrais que le jour arrive après la nuit. L’absence escorte encore ton ombre obscurcie Lorsque le temps se met à compter sans raison Les heures qui balancent entre tourments et paix En laissant entrevoir des rivages lointains. L’absence s’est incrustée dans mon être fragile Le manque est bien plus fort que le rejet de toi En voulant occulter tout ce que tu étais Je n’ai pas accepté ton départ si soudain. L’absence résiste au flux des souffrances enfouies La vie apportera l’apaisement du coeur En prenant le temps de permettre l’oubli Nul ne peut empêcher l’irrémédiable destin.

Juin 2021

Poème posté le 11/06/21 par Jeannine B


 Poète
Jeannine B



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.