Accueil

Eros et Eau
par Hobo


J’ai vu le galbe de ton dos ondulant Dans la vague qui lèche la plage Où le sable s’effrite en quémandant Plus de temps pour faire ton image La mer imite tes hanches puissantes Elle ondoie d’écumes en ressacs Étreignant l’air qui danse et vente Ballottant de caresses en claques Comme une main lente et peureuse Caressant à jamais une courbe irréelle L’embrun ouvre une bouche frileuse S’abreuvant sans cesse à un sein de sel.

31 décembre 2007 13hrs

Poème posté le 31/12/07


 Poète
Hobo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.