Accueil
              
         

Froid et clarté
par Salus


La défense et le bouclier Du rêve sont imaginaires ; Nous dressons, pour ne pas plier, Les piliers de nos dictionnaires... -Aleph- A l’iris éclaté sous la lumière crue Au vrai du songe étincelant Acculé si lucide et lent Apparaît cette vague où l’onirique crue Ainsi tentée en verra l’art Avalera l’intensité Atone inhérente aux universelles marches Abominable aliénation Altérant l’être et toute action Affreux afflux brouet brouillé des patriarches Acre pouvoir du rêve creux Age où l’on grève heureux pour voir Amender son abîme enrichir d’or son gouffre Atteindre au réel et nier Aujourd’hui sans demain ni hier Avec devant néants éons démons et soufre Aléas glacés des mistrals Australes eaux indessalées Aussi bien je verrais en face le soleil Absconse en restera ma vie Actons qu’existence dévie Autrement qui pourrait dire et se venir vieil ?



Poème posté le 20/06/21 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.