Accueil
              
         

Explications
par Tifred


Ce n’est pas impossible Mais il se pourrait bien Que par le plus simple des comportements Un haut lieu de liberté Soit en effet entaché de secret Celui qui ferait qu’on pourrait S’exprimer que si on est de la communauté Mots correct, Mots sales Vocabulaire beau Gens bien Cercle fermé Sifflement aux oreilles Culture appropriée Idées différentes Milieux sociaux invraisemblables Différences qui font la force Que cela ne plaise ou non Sur une pancarte j’écris ton nom Dans le festival de conneries Sans alternative à la une Même si je parais léger Ou bien encore désinvolte C’est que par le stylo J’évacue le trop plein Pour moi la vie Est bien assez sérieuse Bien moins que l’écriture Qui doit rester à sa place D’expression libre non faussée D’ouverture d’esprit Et de solutions compliquées En tendant vers l’infini De notre monde contemporain Et de fin de règne Cette humanité qui semble crever Les yeux fermés injectés de sang Comme un pneu Michelin Fabriqué par les enfants Au Bangladesh Pour sertir ta belle SUV Je mens, on se ment Tout est faux Le monde est un homicide La bourgeoisie un crime Monsieur le censeur Bien loin de m’en foutre Je crache au visage Mon haleine fétide blanchâtre et gluante Mais ceci n’est rien Quand on pense à la réalité De ce qui semble se dérouler Dans ce scénario dystopique

TiFred Août 2021

Poème posté le 04/08/21 par Tifred



.