Accueil
              
         

Je sais
par Fregat


Je sais que comme l’océan De vague en vague tu voyages, Qu’aux premiers signes du printemps Tu hantes déjà ses feuillages, Que tout pareil, du bout des plumes, Les ailes étourdies de vent, Tu cueilles sur l’onde l’écume Des grands silences de l’estran. Je sais que de l’azur des jours Quand ils s’imbibent de rosée, Tes yeux ont l'éclat du velours Profond des myosotis mouillés, Que de la quiétude des nuits Tu gardes tous les tremblants songes Et que l’aurore qui pâlit N’est que l’un deux qui se prolonge. Je sais qu’au festival des choses, Qu’elles s’approchent ou qu’elles fuient Est un peu de cette âme rose Qui s’épanchant te définit, Qu’ainsi ici et là reposent Des traces de tes sentiments Dont mon cœur remué dispose, Avec douceur, les recueillant.



Poème posté le 16/08/21 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.