Accueil

Abus
par Marcek


Au cabaret de ses envies Il convoquait souvent Bon nombre de bouteilles Et le noir de la vie S'estompait pour un temps Au pays des merveilles Il allait seul, en titubant Saoûler toutes ses peines Aux vapeurs d'un alcool flambant Quelle gehenne! Dans des lueurs ambrées Au pot de ses délices Il voyait par instants Surgir des éléphants Roses, bien entendu, Devenus ses complices Pour le transbahuter Paisible et détendu Quand le faisaient planer Des philtres défendus Ils traversaient souvent Des déserts sans limites Et la soif le prenait Qu'il étanchait bientôt Troquant son éléphant Contre un hardi chameau Qui volait au-dessus D'énormes précipices. Dans de bleues oasis On lui offrait le gîte Et bientôt le couvert, Autour d'un brasero... Le lagmi délicieux Pour lui coulait à flots Et l'alcool de palmier Enflammait sa luette Le faisant délirer Et se saoûler de mots Tourbillon délicieux Atmosphère de fête Dont il était bien sûr Seul et unique héros. Puis, soudain dégrisé Tombé de sa monture, Remisant son chameau Au placard à balai Il revenait,penaud, Dégringolant des cimes La langue racornie Et l'haleine fétide Autant que le relent Des eaux d'un marigot... C'était le morne temps De la dessoulerie Et l'amère potion De la réalité Qu'il revoyait surgir Pantelant et glacé Quand les excès d'alcool Laissent sur le pavé Le buveur asservi A la tête confuse ... Dieu, qu'aurait-il fallu Pour le sortir de là? Des mains, des mains tendues Mais qu'il ne voyait pas!



Poème posté le 20/01/08


 Poète
Marcek



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.