Accueil
              
         

Angoisse
par Salus


( Mallarméenne) J’affronte, telle à mourir, Absurde hélice, un cœur, La vague lente, peur Rythmée, urgente à nourrir ! Et j’ai, de même qu’on meure, Le rictus hanté d’ire, Atone, bleu sourire Net et faux, d’où la mort fleure.



Poème posté le 16/09/21 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.