Accueil

L'enfant
par Paty


Le jour se lève l’enfant paraît, quelle merveille ! Sa peau si frêle, si douce, si délicate émerveille mon cœur qui bat des ailes. Quel genre d’homme pourrait rester de marbre devant ce regard pensif si expressif. Le jour se lève, l’enfant grandit, se tient debout, chancelle et un beau jour, D’un pas hardi, s’affirme devant mes yeux attendris, Quelle merveille ! Le jour se lève, une ombre passe, robuste et plein d’ardeur, un homme paraît. L’enfant n’est plus, mais ce regard qui ne m’est pas inconnu persiste encore. Le jour se lève, une ombre passe, affaiblit, courbée, mais toujours fidèle à ce regard pensif si expressif.

Le Corps et son chrysanthème

Poème posté le 29/01/08


 Poète
Paty



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.