Accueil
              
         

Désespoir
par Fregat


Je ne connais plus ce visage, Lourd maquis de poils noirs et durs, Mes yeux hagards à leur vitrage N’ont qu'un carré de ciel obscur. Tu es partie… Cette béance M’ouvre le cœur et y insère Le poisseux fruit d’une souffrance Dont je ne sais pas me défaire. Rien ne semble désormais beau Des draps satinés de ma couche Qui ne renvoient plus le halo De ton bras rose et de ta bouche Pas même l’éclat de la lune, De son œil charmé au vitrage, Lors de ces élans de nuits brunes, Qui illuminait ton visage. Mon corps, où tressaillent encore De forts mais piquants souvenirs, Survit dans l’or de leurs amphores Au son lointain de tes soupirs. Et la nuit peint ma silhouette Allongée seule dans le noir Aux tons sombres de sa palette, Couleur chagrin et désespoir.



Poème posté le 24/09/21 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.