Accueil
              
         

Mélancolie
par Salus


Fruits végétaux de noirs symboles D'avril à juin poussent nos songes Sous l'aile d'ange des mensonges De nos trop vastes nécropoles... Dans le cœur malade des roses Venimeuses, croît l’ancolie ; L’arroser aux larmes spolie Toute âme où poussent les fleurs rosses De cette plante mortifère Qui vole la vie et la joie, Jusqu’aux fragrances qu’elle envoie, D’un relent mort majoritaire. Minotaure, je veux ta griffe, Plutôt que la plante âcre et crue ; Ou, de sa lacrymale crue, Noyer le rocher de Sisyphe ! Nostalgie, au mieux corrosive, Doux terreau de la plante fée, Aux couleurs du deuil attifée, L’oiseau blanc, la terreur oisive En gésine au fond de tes affres Sue en sang le bout de sa queue, Humble fleur, dont rien ne dit que Tu sois couverte de balafres.



Poème posté le 30/09/21 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.