Accueil
              
         

La valse
par Recreation


Quelle charmante ivresse valser quelle euphorie Quelle douce folie comme de vivre à Paris Qu’on la danse pieds nus ou chaussée de cothurnes La valse c’est comme l’amour c’est quand on s’abandonne Quand deux bras vous emportent et que la tête vous tourne Elle vous donne la grâce un visage de madone Quelle charmante ivresse valser quelle euphorie Quelle douce folie comme de vivre à Paris Sur la piste de danse éclairée par des lustres Vous prenez votre envol danser donne des ailes Vous rejoignez l’espace ou les étoiles s’illustrent Pour tourner tout comme elles pour briller tout comme elles Quelle charmante ivresse valser quelle euphorie Quelle douce folie comme de vivre à Paris Le cœur comme à la foire sur des montagnes russes Sur des vagues de musique vous prenez le virus Pieds nus en escarpins prête à perdre l’équilibre Vous découvrez la joie et la peur d’être libre Quelle charmante ivresse valser quelle euphorie Quelle douce folie comme de vivre à Paris Alain



Poème posté le 11/10/21 par Recreation


 Poète
Recreation



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.