Accueil
              
         

Romance
par Saintes


Écoutez la romance Elle court les prairies, et lors se nomme France. Quand le givre aux croisées frissonnant Les festonne, il les orne en zébrures, Lumineux espace de brisures. Près du feu l’horloge va sonnant, Et je lis poètes votre prose, Non, vos vers quand le chat lui se pose. François Villon vos ballades, Inaltérable promenade. Écoutez la romance Elle court les fleuves, et lors se nomme France. Panaches de la peur ne suivraient Comme brumes sur leurs lits, mais un astre Vous éclaire absorbant tout désastre. Conquérants, faiblesses ne pourraient Envahir par affront cette face, Aimez-la cette âme qui l’enlace. Hugo, de brumes en orages, L’éclat du soleil, quelle rage ! Écoutez la romance Elle court les grands monts, et lors se nomme France. Randonneur au pas vif tu souris Tes amis si divers sont très aise, D’horizons par delà la fournaise. Ils trouvent, fraternels et nourris, Ta besace héroïque si pleine, Qu’ils rêvent en soufflant leur haleine. Sommets torturés Baudelaire, Vive clarté, Apollinaire. Écoutez la romance Elle court l’univers, et lors se nomme France. Musset, Aragon, vos nuits, Étoiles chassant l’ennui.

Et j'aurai pu en écrire ainsi bien des strophes !

Poème posté le 12/11/21 par Saintes


 Poète
Saintes



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.