Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / NAISSANCE / Un vieux Noël à l’improviste

              
Thème du mois / Tous les thèmes / NAISSANCE / Un vieux Noël à l’improviste

         
Thème du mois / Tous les thèmes / NAISSANCE / Un vieux Noël à l’improviste

Un vieux Noël à l’improviste
par Attention


J’ai reçu hier la visite à l’improviste D’une fille un peu triste, une vielle cousine - Belle, coquine ? Alice, mon vieux ! Celle qui donne la forme sans mine De mes vers Malheureux Me disant d’une voix grave, basse D’une tête - grimasse : - Sors tout de suite de ton fauteuil ! Où s’embrassent les poussières D’une vielle ère… Celle des arbres faisant signes ? …Non ?! C’était les écureuils ! Viens, on va voir ma campagne et d’un air Triomphant Me poussa de toute sa hargne, Sur le dos d’un éléphant ! Nous volâmes, non sans drames, jusqu'à l’Arbre au Merveilles D’où se lèvent les rayons qui vont naître les poussières Qu’on appelle ici… Soleils Où la Neige et son cortège Des flocons atemporels Avait peint toute l’atmosphère, tel une sphère D’une vielle déco de Noël Réfléchissant les formes - visages, les images De nos âmes holà, holà Et soudain, cette fille pas sage, comment dire… S’habilla ! Et elle mit sa robe blanche, dont les manches Étaient des dentelles en gants Tournoyant en pas de danse, à l’arrogance D’un tango à pas géants Puis la valse, et puis, ma chance, arriva le grand Slow Où l’on s’enlace, avec la grâce, qu’ont en hiver Les moineaux Et soudain, tel un mystère, restant par la science Incompris Toute la Terre, l’atmosphère, furent un lac blanc infini… O, quel charme, dans le calme, Deux par deux au lac glacé Comme sortis d’une autre ère, où sur Terre Ceux qui s’aiment, patinaient… Puis j’ai eu l’énorme chance, o, belle transe De voir le Vrai Père Noël…. Dont l’énorme transparence le rends visible, - C’est bien pénible (!) Seulement quand on joue, au Ciel… En sortant de nos fauteuils, des rêves en deuil Où les araignées quantiques gardent nos Âmes Emprisonnées Voir, Entendre les cantiques, les musiques Que l’on peut croire… imaginer ! Voilà, c’était toute mon histoire, un peu sans gloire Plus d’éléphant au retour… Je n’ai pas trouvé à faire, que cette aire un peu triste, D’un Noël à l’improviste Où le Christ voulut faire, son cadeau pur à son Père, Enfant rêveur, un monde d’Amour… Jacques AADLOV - DEVERS Joyeux Noël à tous ! Que chacun de sa plume, de son talent ou de sa sincérité de Cœur continue d’amener au monde un rayon de la Vraie Lumière, cette Poésie qui lui manquent tant à notre super époque.



Poème posté le 23/12/21 par Attention


 Poète
Attention



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.