Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Le joueur
par Jim


Pour être ton amant, il dut tout triompher De l'hiver le grésil, de l'été la sueur ; Devint-il un dément à vaincre les démons Qui dénomment avril chaque mois de l'année ? Il ne prêta serment de plier son genoux, Dut-on dessus le grill le laisser délirer ! Il ignore comment, mais il sut contempler, Parmi tant de nombrils, le tien uniquement… Il était cavaleur, nullement chevalier ; Il disait : après l'heur c'est encor le moment ! Puis le temps fut venu d'abandonner au ciel L’étoile inaccessible au sourire narquois… Son cœur, bien maintenu, lui répétait pourtant : Tu n'es pas insensible alors, va pour la gloire !

Sonnet dit du juste milieu…

© Persona


Poème posté le 29/01/22 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.