Accueil
Poésie libre / Monsieur Winston
              
Poésie libre / Monsieur Winston
         
Poésie libre / Monsieur Winston

Signaler un contenu inaproprié.

Monsieur Winston
par Erdez


Cher Monsieur, si j’étais votre épouse adorée, Votre tasse de thé de poison polluerais Et de nul repentir je ne m’accablerais, Même si pour cela j’étais emprisonnée. Si j’étais cet époux infortuné, Madame, Sans vraiment hésiter, tout ce thé je boirais. Claustrée chez Lucifer, vous seriez à jamais. Chez Saint Pierre j'aurais un gîte pour mon âme. Ainsi disait Winston avec persuasion. L’impertinente dame éprouva confusion. Déconcertée d’avoir essuyé la réplique De cet homme doué au verbe rigoureux, À l’esprit bien trempé, âprement satirique, À l’humour acéré, au style rocailleux.

Ce sonnet raconte une brève altercation verbale entre Lady Nancy Astor et Sir Winston Churchill. Nancy Astor, une féministe de la première heure, fut la première femme à siéger au parlement britannique entre 1919 et 1945. Il faut dire que, tout comme Churchill, elle n'était pas toujours commode et qu'elle aimait à l'occasion engager un duel verbal avec son premier ministre, mais n'en sortait pas toujours gagnante.

Lady Astor: “Sir, if you were my husband, I would put arsenic in your tea!”
Churchill: “If I were your husband, I would drink it!”


Poème posté le 27/01/24 par Erdez


 Poète
Erdez



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.