Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Sirène
par Jim


Sachez que même bois brûlé j'ai flamme vive Et que la folle ardeur d'aimer encor m'arrive Celui dont la vigueur n'est que brutalité Ne permet pas d'atteindre à la félicité J'ai l'âge encor d'aimer d'être infiniment tendre Que sans l'oser pourtant vous aimeriez l'entendre C'est la chanson du fleuve auprès de l'océan Qui chante la cascade et la source céans Si jeunes sont vos yeux si grave votre voix Et vos cheveux si lourds qu'il ne m'est d'autre choix Que brasser la lumière au travers de vos ombres Ma main sous le frémir de la calme caresse Sent les flux et reflux d'un sang que rien ne presse Au cœur de vos iris heureux l'amant qui sombre.

© Persona

Poème posté le 21/04/22 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.