Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Trimailleur
par Tigrou


Du fond de la plaine bourgeonnent des dévers Au concert impromptu d'un souffle pervers Où la terre amère divague des travers De nuages grêlés d'inconstantes frayeurs J'ai mis pied à terre au chevet d'une rime Conté à cloche-pied des récits de crime Pris mon pied en lutin docile et intime D'un bon pied dans le plat culbuté des ailleurs Sur mes doigts ai compté jusqu'à trois douzaines De soupirs sauvages pavoisés de fredaines Que nul alexandrin n'anoblit tel reine N'en déplaise aux faiseurs perclus d'évangile Je biaise d'un bon pas au-devant des babils Gourmande la muse d'un cil érectile



Poème posté le 23/04/22 par Tigrou


 Poète
Tigrou



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.