Accueil
Poésie libre / Feux de forêts
              
Poésie libre / Feux de forêts
         
Poésie libre / Feux de forêts

Signaler un contenu inaproprié.

Feux de forêts
par Erdez


Le territoire forestier, Victime d’une négligence, Se résigne, car sans défense, Soudainement à s’embraser. Après plusieurs jours, les brasiers Progressent toujours sans vergogne. Et ceci engendre une grogne Des propriétaires fonciers. La terre est noire et recouverte De décombres carbonisés, Le firmament est enfumé Et l’environnement empeste. Lors qu’Éole entre dans la danse Et souffle plus loin les fumées Jusque sur des villes éloignées Les citadins sont dans les transes. Il y a celui qui suffoque Et l’autre qui toussote un peu, Tous deviennent plutôt verveux, Mais rien n’y fait jusqu’à ce que ... … Attendu, le divin déluge, Avec un zèle prétorien, Sur le brasier luciférien, Éjecte un crachat ignifuge, Il suffit qu’un nuage crève, Inonde la forêt en feu, Pendant une semaine ou deux, Afin que s’amorce une trêve. Telle fraîcheur on idolâtre Comme une brise cajoleuse, Suite à l’ondée miraculeuse, Suivie d’un borée opiniâtre. Ce dernier la fumée dissipe. Et l’on constate, courroucé, Une canopée calcinée, Détroussée de toutes ses nippes. Tout cela suite à un instant D’égarement, de malveillance, D’un zigue qui, par nonchalance, Jeta son cigare brûlant Ou de ce randonneur folâtre, Malavisé, qui s’allongea Sur son édredon, raplapla, Avant de maîtriser son âtre. Il est ainsi fait l’être humain ; Il n’apprend pas de ses erreurs Qu’il reproduit, bougre frondeur, Sans flageoler, le lendemain.

Pendant l’été 2023, de nombreux feux ont décimé une partie significative de nos forêts boréales, semant l’inquiétude et menaçant plusieurs villes et villages de destruction incendiaire.

Poème posté le 19/02/24 par Erdez


 Poète
Erdez



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.