Accueil
           
       

Ondine
par Jim
Highslide JS
par Jim

Ondine par John William WATERHOUSE
Illustration proposée par Jim


Ta discrète jeunesse aura formé mes yeux Elle était le relief d'un paysage plat Ta voix d'enfant aura résonné en ces lieux Et qu'est le rire hors le soleil de ton éclat Ta distance hautaine aura été ce four Qui lève sans levain la pâte d'espérance Sans lequel la froideur régnerait sur le jour Ce qu'on appelle Nord n'est que suivre ta danse Ton silence m'apprit les vals de la musique Laquelle ondoie comme une mer au souffle lent Entre tes mains le violon est cerf-volant La danse de tes doigts m'est un nouveau lexique Cacophonies cessez et vous mortes cités Ah si d'Ondine en nuit ne veillait sur mes rêves Vivre serait supplice en la place de grève Ah si d'Ondine en nuit n'inversait cécité.

© Persona

Poème posté le 17/05/22 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.