Accueil
              
         

Emmêlement
par Hurlevent


L’oiseau prisonnier d’un mirage N’entendez-vous derrière les barreaux de pluie Depuis trop longtemps dans sa cage Ô poètes qui labourez l’air des hautes nuits N’est plus le volage apôtre des vents Le triste murmure de votre âme sœur ? Se souvient-il encore de ses ailes d’antan ? Une fine rosée de chagrin sur le cœur Est-ce en vain qu’ils attendent Sinon par la grâce de consolantes mains Au moins par charité qu’on leurs rende À lui la liberté des feuillages À eux les vastes forêts des nuages ?



Poème posté le 26/05/22 par Hurlevent


 Poète
Hurlevent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.