Accueil
Poésie libre / Mécanique
              
Poésie libre / Mécanique
         
Poésie libre / Mécanique

Signaler un contenu inaproprié.

Mécanique
par Salus


Le ciel perce, vers la grande ourse ; Un peu de bleu lui vient aux os ; Dans la majesté de sa course Sont des souplesses de roseaux, Qui nous bercent, comme une nurse… Le jeu roux de l'azur naissant Ressuiera ce sang qui s’acharne ; Fous, sous leur galop hennissant, Les centaures déboulent ! Charme, Ils sont le feu futur qu’on sent ! Un pan d’air là-bas se déchire, Puis, suintant des horizons d’est, On devine le jour qui gire ; On se croirait sur l’Everest, Et le monde est tel qu’une spire !



Poème posté le 02/04/24 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.