Accueil
              
         

Montpellier
par Oxalys


Evidemment ce n'est pas la Sprée Ce n'est pas la Kiehnwerderallée Mais c'est si beau pour se promener A Montpellier, à Montpellier Pas de flon-flons ni de tavernes De mur repeint de balivernes Mais tout s'y prête pour fleureter A Montpellier, à Montpellier C'est le rendez-vous des étudiants Ceux qui potassent ou qui font semblant Henri, Pierre, Hélène et Jean A Montpellier Et que personne mal y pense S'y sentir bien n'est pas offense Ici bat le pouls de la France, A Montpellier Evidemment nous avons la Sprée Et puis notre Kiehnwerderallée Mais que l'air est bon à respirer A Montpellier, à Montpellier Nous nous avons la brume en hiver Et la mélancolie de Schiller Eux c'est le soleil toute l'année A Montpellier, à Montpellier, S'ils peinent à parler comme nous Avec les mains ils expliquent tout Nous les comprenons sans sourciller Les gosses bruns de Montpellier Et que nul parmi vous me raisonne Ni prononce le mot de Cambronne Mais ils ont tout pour se ressembler A Berlin ou à Montpellier. Ô qu'importe où la vie nous mène Pourvu qu'il n'y ait plus de peine Seulement l'amour à célébrer A Montpellier, à Montpellier. Et si la magie perdait son charme Si revenait le temps des vacarmes Mon coeur ne cesserait de pleurer Pour Montpellier, pour Montpellier.

D'après un texte de la "Dame Brune" dédié à une ville universitaire d'Outre-Rhin, côté oriental.
Parodie dédiée à une ville universitaire d'Outre-Rhin, côté occidental, en respectant la mélodie afin de pouvoir être chantée.

https://www.youtube.com/watch?v=t0sNy1xOhRc
https://www.youtube.com/watch?v=g0xLzaLBAts


Poème posté le 18/09/22 par Oxalys


 Poète
Oxalys



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.