Accueil
              
         

L’hôte
par Peirelosastre


L’ère de l’humanité primitive est révolue L’hôte ne reçoit plus son hôte Tout passe et se repasse à l’aune du vécu Dans un monde fictif où tout est anecdote L’espace virtuel a relégué aux oubliettes La convivialité de l’espace partagé C’était autour d’un verre que l’on pouvait partager Ecouter discuter par devant nos assiettes Un univers artificiellement créé par nous Pour nous réduire à de simples avatars Où l’hôte n’est même plus votre hôte chez vous Et vous mène souvent au pire des cauchemars De par l’éducation les écrans vous inculquent Par ses simulations tout ce qui vous éduque Au travers de ses jeux hors du monde réel Et sans aucune pédagogie d’un maître artificiel Ah les loisirs sont pétillants dans tous ces univers Que de possibilités défilent sous vos yeux Et pour vous arnaquer en long et en travers Cet hôte voyez vous vous fait croire heureux Quant aux rencontres sentimentales Ne m’en parlez pas On retombe du piédestal Quand on voit de l’hôte son vrai minois Travail et collaboration vont de pair Par le biais de son domicile De vos collègues sans faire un impair La communication devient plus difficile Architecture bâtie et virtuelle Sur l’écran en 3D tu es très belle Mais que deviendras-tu sur la terre ferme Lorsque la construction sera à son terme On peut soliloquer longuement sur l’environnement Faire des diatribes sur l’aide humanitaire Et sur le développement durable s’époumoner longuement Notre hôte en désaccord sera bloqué de façon arbitraire Passons maintenant dans le domaine militaire Alors que derrière mon écran je gère en solitaire Une armée de soldats prêts à faire la guerre Sans que sur le terrain j’expose ma misère Dans le monde médical chacun expose ses douleurs Mais l’hôte virtuel qui nous ausculte sur son écran N’a pas le toucher qui soulagera nos malheurs Ni le bon diagnostic qui éloignera nos tourments Est-ce donc au travers du clavier que l’on va devenir potes Je ne crois pas que l’internet fasse de nous des hôtes Alors revenons sur terre et délaissons ce clavier de parlote Pour resserrer nos liens physiques entre compatriotes

Pierre Schneider, dit Peire Lo Sastre © copyright

Tous les poèmes de mon premier recueil sont à retrouver sur les sites de vente, les librairies, auprès de moi dédicacés (me contacter en MP) et sur le site de mon éditeur :
https://librairie.nombre7.fr/poesie-by-nombre7/2818-sac-de-poemes-en-vrac-9782381537573.html


Poème posté le 16/12/22 par Peirelosastre


 Poète
Peirelosastre



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.