Accueil

L’appel
par Paty


Toi qui m’a sevré de ton sein, Qui m’a porté au lointain, Les profondeurs de tes entrailles restent un mystère. Tes richesses font places dans mon cœur et ton appel ne me laisse pas de marbre. L’eau si claire et si l’limpide caresse mon corps qui se délasse au clair de lune. Tes rouleaux se mêlent et se démêlent Tel un tourbillon qui s’ enchaîne Qui m’attire dans les profondeurs de tes entrailles, d’où nul ne peut revenir.

Pour les amoureux de la mer

Poème posté le 27/04/08


 Poète
Paty



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.