Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie d'hier / Celle qui m'a tant poursoufflé
Poésie d'hier / Celle qui m'a tant poursoufflé
Poésie d'hier / Celle qui m'a tant poursoufflé

Celle qui m'a tant poursoufflé
par Clément MAROT


Celle qui m'a tant pourmené A eu pitié de ma langueur : Dedans son jardin m'a mené, Où tous arbres sont en vigueur. Adoncques ne usa de rigueur : Si je la baise, elle m'accole ; Puis m'a donné son noble cœur, Dont il m'est avis que je vole. Quand je vis son cœur être mien, Je mis toute crainte dehors, Et lui dis : " Belle, ce n'est rien, Si entre vos bras je ne dors. " La Dame répondit alors : "Ne faites plus cette demande : Il est assez maître du corps, Qui a le cœur à sa commande."



Poème posté le 08/09/13 par Rickways


 Poète
Clément MAROT



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.