Accueil
              
         

Nazdrowie !
par Boetiane


Elle fête ses 90 ans, la petite vieille. Mais elle regarde droit devant. Vers l’Europe humaine. Dans son regard transparent, le brillant cru de l’enfer sur terre. Avant, elle ne s’appelait plus. Et elle promène cette envie de sucre moisi. Ce parfum mort de cadavre rôti. Dans les gazes de sa traîne, des ombres d’albâtre. L’haleine brutale de petits corps usés, parcheminés, boucanés, pliés en quatre entre omoplates et péronés. Exorbités du Ghetto obéissant à la mort. Psychiatres de morgue. Purge citrouille flamme, noir betterave. Et propres, les bourreaux ! Pas de sang. De la chaux. De la Shoah. De la chirurgie en photos. 300.000 squelettes surnagent, faméliques, dans les lilas fragrants. Moins que des êtres. 300.000 Slaves surexcitent les fleurettes et les glands. Moins que des bêtes. Entendrait-on leurs ossements luire à la lune, diamants laser suintant sous terre ? Entendrait-on le souvenir de la haine aboyer dans la fosse commune ? De la démence aux yeux bleus. Et cette vilaine tête brune. Alors elle n’oublie pas, la petite vieille. Ex-prisonnière géographique. De Treblinka aux Bolcheviks. Aux Soviétiques. Parfois, elle sourit à l’endroit. Souvent, elle sourit à l’envers. Elle boit ses fleurs. Ses airs de mazurka. Splendides images serties dans la douleur et dans le froid. Précieusement hantée par les doigts ailés d’un pianiste à bout de siècle. Délicats taffetas qu’elle boit cul sec avec des ski, des ska. De violents volants de vodka. Sobieski. Walewska. Mais en regardant droit devant. Car elle est jeune, la petite vieille. Dobra* !

Varsovie, le 8 mai 2008 (pur hasard)<br />
<br />
*en « phonétique » dans le texte... -ce mot s’écrit "dobrze" en polonais<br />
<br />


Poème posté le 01/06/08


 Poète
Boetiane



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.